banniere
.: UNE REDACTION .: DES EXPOSITIONS .: UNE LISTE DE DIFFUSION .: DES EXPERTS .: DES ARCHIVES
moteur moteur de recherches PREFIGURATIONS   effectuez un RECHERCHE par mot-clés
banniere
sommaire31
EDITO

La spirale numérique va-t-elle vers le bas ou vers le haut ? A l'heure où tous le spectacles vivants intègrent la vidéo comme environnement image-décor, où Beaubourg institutionnalise l'image mouvement (catalogue, programmation) en regroupant d'un mouvement général la vidéo, le numérique et le cinéma expérimental (médias dont S.MARTI nous rappelle, en revenant sur son oeuvre, à quel point ils n'ont rien à voir), où le 2e festival des Arts Numériques et Différents s'ouvre à Evry, où la galerie de l'Agora inaugure une programmation tournée vers les arts vidéos et où G.COURTOIS nous livre quelques oeuvres visibles sur le net (dont les très radicales propositions du collectif RESISTANCE VIDEO) la confusion entre mouvement de fond et mouvement de mode est difficile à départager.

Il nous a semblé judicieux de regarder ce que ces images finalement très narratives (nu/portraits de Marti, paysages de Perconte, dessin et illustration animés de Reumaux..) nous disait et de confronter dans ce numéro 32 ces usages de l'image. Occasion également de vous inviter (Vernissage de Perconte, soirées cinéma expérimental et grand retour de Lin Yuan Shang à Evry) afin de voir dans quel sens cette spirale s'envolera.

FS

 
 
 
  "L'intérêt de la vidéo réside dans le fait que ses archives disparaîtront très vite sauf numérisées et c'est aussi la raison pour laquelle pendant des décennies, elle est restée un art du pauvre (type)...
lire

>>Lire la suite de l'article du Collectif RESISTANCE VIDEO

 

 

"Nous pensons que l'art doit circuler librement et gratuitement...

lire

>>Lire la suite de l'article du Collectif RESISTANCE VIDEO

 
 

"Tu remarqueras que je ne suis pas forcément fan des gros sites interactifs bourrés de Flash jusqu'au couvercle, mais que ma préférence va à la vieille école...

lire

>>Découvrir la sélection d'art numérique, sites et tutti par Grégoire COURTOIS, chargé de mission multimédia au théâtre de l'agora et coordonnateur du comité artistique du SIANA...

   
 

Les cinq danseurs issus d’horizons différents - le cirque, la danse contemporaine et le hip-hop - sont ainsi dans un état de maladresse, de naïveté, de plaisir, de jeu, d’appétit des choses. Masqués ou non, ils jouent - sautant, tournant, légers, monstrueux - dialoguent avec les ombres, les formes et les silhouettes qui s’animent autour d’eux,
Un monde mêlant à la danse l’animation, le dessin animé, le dessin en mouvement, ludique, hypnotisant.
Projections sur les murs, sur les vêtements, ombres, petits personnages, boules de couleurs, lignes claires, lignes fragiles…

Tous ces élans du non savoir, de la non-expérience, le spectacle les reprend, les repense, les prolonge, les permet. Amenant inexorablement à une question : vers où vont-ils ? Qu’y a-t-il au bout de ces lignes et de ces courbes ? Où file cette liberté ? Vers quel envol ?

lire >> Lire l'entretien avec Aymeric Reumaux, Dessinateur concepteur...

Lin Yuan Shang explore les élans oubliés de l’enfance et mêle le dessin à la danse. Silhouettes, formes dessinées et corps des danseurs donnent naissance à un univers singulier à la fois écho de la danse, et fenêtre ouverte sur le plaisir, le rêve et l’imaginaire.

lire >> Entretien avec Thibo Trilles
danseur hip-hop
 
 
   

" Ce ne sont pas les nouvelles technologies qui sont innovantes, ce sont les contextes dans lesquels elles sont questionnées.... La pression de l'innovation impose souvent les nouvelles technologies comme solution. La
pression des nouvelles technologies impose souvent l'innovation comme
positionnement : résultat : on est souvent à côté de la plaque...

  lire >>Lire l'entretien avec Jacques PERCONTE, artiste plasticien...
   

EXPOSITION : Du 13 au 31 mars 2007

JACQUES PERCONTE théâtre de l'agora, Evry

 

>>Work in progress sur le net

"Entre le ciel et la terre, installation : terre, cailloux, plexiglas, moniteur lcd, lecteur de dvd, tirages pvc couleur…

Je découvre les environs d’Evry à partir des cartes, des images satellites, de tout ce que je trouve en ligne. Je commence à me faire des idées sur les endroits que j’aimerais visiter...

  >>Vernissage à la Galerie du théâtre de l'Agora. Evry
 
freyssinet

titre

 

" Comment voulez vous que le manque de qualité de la vidéo m'intéresse alors que les spécificités du médium argentique Super 8 déterminent, accompagnent et vivifient mes recherches cinématographiques ?!

Evidemment, aujourd'hui, la qualité du numérique (et de la Haute Définition) est bien supérieure au médiocre VHS et c'est ce qui m'inquiète ...

lire

Regard sur une oeuvre importante du cinéma expérimental de son rapport à l'image à la place du nuémrique aujourd'hui.

>> Lire l'entretien avec Stéphane MARTI...

 
prefig
 

FESTIVAL : 14 AU 17 MARS 2007

semaine internationale des arts numériques et alternatifs SIANA 2007, INT d'Evry

L’année 2006 s’achève… Elle aura été marquée, notamment, par les grands débats nationaux sur les droits d’auteurs dans la société de l’information. Au cours de ces controverses, le mot « numérique » s’est régulièrement trouvé en conflit avec le monde des arts et de la culture.

A travers siana 2007, nous souhaitons donc renouer un dialogue interrompu.

lire

>>Lire l'édito de Christian Margaria, Directeur de l’INT et Président de la Conférence des Grandes Écoles...

>> Découvrir le programme des conférences, les performances, installations, tables rondes et conférences du 12 au 17 mars 2007 à l'INT d'Evry, au Théâtre de l'Agora, scène nationale d'Evry et de l'Essonne et dans l'Hôtel de ville d'Evry....
 

CINEMA EXPERIMENTAL MERCREDI 14 MARS 20H

CARTE BLANCHE À PAUL OUAZAN- ARTE - DIE NAECHT / LA NUIT ARTE, Cinéma La Clef Paris 5e

Depuis six ans, le dernier mardi de chaque mois autour de minuit, Die Nacht / La nuit réinvente les nuits artésiennes.
À chacune de ses apparitions, cette émission n’est ni tout à fait la même ni tout à fait une autre.

Simplement parce que chacune est fabriquée artisanalement, comme une pièce unique. Art vidéo, documentaire, poésie, musique, chansons, autant de matériaux qui servent à élaborer un parcours à la fois rêveur et expérimental.
On constatera que les séquences, dans leur apparente disparité, acquièrent, au fil du montage, une parenté inattendue, et forte. Le montage de l’émission tient donc une place essentielle.
Die Nacht / La nuit fédère un grand nombre d’artistes : poètes, musiciens, chanteurs, comédiens, danseurs, vidéastes, plasticiens, documentaristes, graphistes…

Je crois que voir Die Nacht exige un peu d’attention, mais je crois aussi qu’on peut la voir tout en étant dans la lune ».
 Paul Ouazan, codirecteur de l’Atelier de recherche d’ARTE France,

Jouez >>Gagnez deux places ...
 

DANSE ANIMATION MARDI 3 AVRIL 2007

Création autour de la danse et du dessin. Théâtre de l'Agora, Evry

Lin Yuan Shang explore les élans oubliés de l’enfance et mêle le dessin à la danse. Silhouettes, formes dessinées et corps des danseurs donnent naissance à un UNIVERS.

Après avoir assisté à une séance de travail en résidence voici le temps d'assister à cette création autour de la danse et du dessin qui s'anime au Théâtre de l'Agora, Scène Nationale d'Evry et de l'Essonne Evry (91).

Jouez >>Gagnez deux places et rencontrez le chorégraphe...
 

CINEMA EXPERIMENTAL MERCREDI 18 AVRIL 20H

LES INCUNABLES DE MARCEL MAZE, Cinéma La Clef Paris 5e

Fondateur du Collectif Jeune Cinéma (1970), qui devient en 1971 la première coopérative française de distribution du cinéma expérimental et fondateur de la section Cinéma Différent du Festival International du jeune cinéma de Hyères (1973/1983),   Marcel Mazé consacre vie et  passion à défendre et à promouvoir les beautés fulgurantes et rares du cinéma expérimental. 


Depuis le 3eme Festival des Cinémas Différents de Paris en 2001 - j'emplois INCUNABLE pour désigner des films rares, qui ne sont pas souvent, voire jamais, montrés, mais qui ont marqué - l'oeuvre ou l'auteur - d'une pierre blanche l'histoire du cinéma. C'est ainsi que j'envisage de projeter des films de Gregory Markopoulos, Werner Nekes, Adolfo Arietta, Jean Mitry, Gianni Castagnoli mais aussi des films contemporains, jamais programmés, non distribués par des coopératives » Marcel Mazé

Jouez >>Gagnez deux places et rencontrez le programmateur...
 

 

LE SITE A VOIR

Le travail d'Aymeric REUMAUX

Il y a le site de Eolipile, la compagnie de Lin Yuan Shang, une élégance de présentation et toute la complexité/simplicité de la danse du chorégraphe taïwanais déjà contenue dans le générique.

Ensuite, il y a un long extrait video qui mêlent le corps danseur et sa déformation numérique ( REBONDS '05), l'image numérique transforme son action de chair contre la pesanteur en un dérisoire fantôme qui conserve une présence curieuse.

Mais notre préféré reste Butch à Beaubourg (et, inséré "On est des mutants"), où l'on découvre que l'animation peut rester simple et très efficace et que l'humour et l'esprit qui l'accompagne est la meilleure des animations.

F. SENAUD / R. GIL

>>voir le site...
 
L'ARCHIVE EN REGARD
   

La réflexion sur les capacités du spectacle à nous attirer, nous transformer, nous berner répondent grandement à ces critiques du numérique, et à ce qui, en retour, font son intérêt.

"Le spectacle a, du fait de cette force créatrice, une capacité d’évocation plus forte que la réalité prosaïque, il est une réalité plus digne d’être vécue... PREFIGURATIONS. COM. "PUISSANCE DU FAUX" NUMERO 18. Novembre 2004

lire >>voir l'article
"PROJET 8.8"

« Le temps de la ville interprété sur 8 toiles de 2m sur 2: 7h, 10h, 13h, 16h, 19h, 22h, 01h; 7 lieux à 7 heures de la journée qui s'enchainent, s'emmêlent et forment le tissu d'une ville. Le travail du peintre F.SENAUD photographié étape par étapes jusqu'en septembre...
diaporama >>Episode 1. Mise en place à l'encre de la toile 5 "cathédrale19h"...
diaporama >>Episode 2. Toile7 "JulesVallès01h" à partir d'une photo d'ambiance.
diaporama >>Episode 3. Toile 6 "GareVillage22h" les contrastes de la nuit qui arrive.
diaporama >>Episode 4. Travail à l'encre et pinceau à plat de la toile 1 "EcoleMaurios07h".
diaporama >>Episode 5. Petite mise en place au crayon et encrage en gamme de gris à l'encre de la toile 2 "Facdesmétiers10h".
diaporama >>Episode 6. Esquisse partie gauche de la double toile 4/5 "EpinettesSarfati16h". Encres
diaporama >>Episode 7. Work in progress de la partie droite de la double toile 4/5 "EpinettesSarfati16h" par la talentueuse D.SUCHEYRE. Dessin à l'encre vertical et couleurs explosives pour jouer avec ce manège architectural.
 
obs_petite LA VILLE, le paysage qu'elle crée n'est pas qu'un lieu,
elle recèle l'énergie qui l'a conçue,
celle qui lui donne son équilibre de représentation et se maintiendra sous ses transformations.
voici le lien
 
PARTENAIRES
Maison de Banlieue
et de
l'Architecture
Festival de film de femmes de Créteil Ville d'Evry Musée des Années 30 Studio Declic Musée Critique de la Sorbonne
Conseil Général
Syndicat national des auteurs et diffuseurs d'images
 
Je rappelle que toutes les illustrations et textes cités sur ce site restent la propriété de leurs ayants droit légitimes. Ils seront retirés à leur demande. Toute utilisation à but commercial de matériel se trouvant sur ce site sans autorisation de leurs ayants-droit est bien entendu proscrite.
Analyse d'audience