revue  
n° 32 Mars/Avril 2007
retour accueil   imprimer la page
 
10 PROPOSITIONS POUR UN ART URBAIN

Collectif prefigurations 2007

 

  • INTENTION
    Nous n'aimons plus la ville et l'art qu'elle produit sur nous. Il faut transformer ces paysages urbains. Démontrer que la destruction du décor des pionniers revient à détruire les rares racines symboliques d'une époque qui aura toujours quelque chose d'une épopée et que l'image d'une ville, de la Ville se construit à partir d'une cohérence esthétique. Ces propositions, à un an des municipales, sont concrètes et applicables à toutes les échelles de territoires.

    icablement liées, constituent une préoccupation essentielle des Français, cette édition revue et mise à jour est plus que jamais d'actualité.

 

 

CONSERVER/PROTEGER

1. Inventorier les réalisations d'oeuvres artistiques (date, auteur), établir un atlas des oeuvres par ville, par département dans des observatoires du paysage urbain ou CAUE (incluant le cinéma et la vidéo).
 

- Atlas du Ministère de la culture du 12/12/1912. Télécharger

- Site internet CAUE 91. Lien

- Association des culs-terreux de la beauce. Contact 0135010207

2. Inciter, par le pouvoir du maire, le maintien en état tous les 5 ou 10 ans des bâtiments.
   
3. Inclure dans les PLU la notion de point de vue paysager, traçant des axes de visions et des paysages à protéger ou valoriser.
   
BATIR
4. Intégrer, dans les rénovations urbaines, une proposition d'étude de l'espace, intégrant des artistes.
   
5. Proposer des 1% artistiques pour les entrées de parcs en ville, pour les jeux d'enfants, pour les bâtiments privés et surtout pour les ronds points qui fabriquent l'image des villes.
   
6. Intégrer les éléments qui font la qualité d'un espace (les couleurs (mobilier urbain, revêtement, sols..), la lumière et les illuminations..) dans les éléments opposables/proposables au PLU
   
7. Construire une politique d'auteur et du droit d'auteur des architectes et des artistes intervenant dans l'espace public
Loi 77-2 du 3 janvier 1977 modifiée sur l'architecture  
VALORISER/ FAIRE CONNAITRE
8. Les oeuvres doivent être valorisées, par exemple en étant dotées de plaques explicatives, et inaugurées par les autorités locales, des dénominations reprises dans la liste officielles des espaces publics

la loi accorde sa protection à toute œuvre sans distinction du genre , de la forme d’expression, du mérite ou destination (Art L.112-1 CPI).

Ce principe s’applique aux genres d’œuvre les plus variées, l’article L.112-2 cite notamment : les œuvres littéraires, les œuvres musicales, les œuvres graphiques et plastiques, les œuvres dramatiques, les œuvres chorégraphiques (à condition qu’elles soit fixées par écrit ou autrement), les œuvres audiovisuelles, les œuvres publicitaires, les œuvres photographiques, les œuvres d’arts appliqués, les œuvres d’architecture, les logiciels, les créations des industries saisonnières de l’habillement et de la parure... mais cette énumération n’est pas limitative

 
9. Visites : en s'inscrivant dans des circuits de visite documentés et si possible guidés par l'Office de tourisme, en intégrant le bâti contemporain et l'art urbain lors des journées du patrimoine
   
10. La création d'une association support ressource de tous ces éléments (jusqu'aux 1% refusés dont il ne reste souvent aucune trace) pour les chercheurs, les étudiants, les écoliers (informations mises en réseau dans les CAUE, les centre de documentations locaux et départementaux).
   
Je rappelle que toutes les illustrations et textes cités sur ce site restent la propriété de leurs ayants droit légitimes. Ils seront retirés à leur demande. Toute utilisation à but commercial de matériel se trouvant sur ce site sans autorisation de leurs ayants-droit est bien entendue proscrite.