banniere
.: UNE REDACTION .: DES EXPOSITIONS .: UNE LISTE DE DIFFUSION .: DES EXPERTS .: DES ARCHIVES
moteur moteur de recherches PREFIGURATIONS   effectuez un RECHERCHE par mot-clés
sommaire
EDITO

Les évolutions et métissages artistiques n'ont fait que peu évoluer la manière de présenter l'art et son histoire. Comme de l'enseigner. L'art du 20e siècle s'énonce autant qu'il se voit. Mais cette affirmation de soi fut une tactique dès le début de la modernité. Mais si l'amoncellement des propositions rend difficile le tri, il est facile de voir que les images alter - narratives en sont exclues ! BD et publicité (Entretien unique avec Fresnault Deruelle), cinéma expérimental (Collectif Trois lumières), histoire de l'art et des images (Dumont et Senaud), dialogues croisés entre disciplines autour de l'architecture (présentation du 2e colloque Pierre Riboulet de novembre - Les vacances de la critique ?(Fromonot, Comolli,Paquot)), les champs d'actions de nos invités poursuivent de nouvelles pistes. Et, simultanément, veulent penser ces avancées.

FS

 
 
 
2 H avec P. Fresnault-Deruelle
Les images et l'Université, le sacré, Tintin, Topor et Crumb.

Une rencontre très libre avec un des sémiologue qui a ouvert des brèches dans cette nouvelle façon de voir les images. Partie 1.

lire >> Lire l'entretien avec Pierre Fresnault Deruelle, sémiologue ...
 
Les trois Lumières, un manifeste.
Les Trois Lumières, un manifeste.

Motivation première de l'association : offrir aux jeunes chercheurs, isolés et délaissés par l’institution, une structure fédératrice favorisant une recherche solidaire.
Trois ans après, l’émulation et la mise en commun des ressources et des idées de chacun permettent à l’association de déployer un éventail de productions exigeantes visant à renforcer les Etudes Cinématographiques et Audiovisuelles comme discipline et l’inscription du cinéma dans l’histoire de l’art...

lire >>Lire la présentation du collectif...
 
La critique existe-elle encore?
" La critique est nécessaire, elle oxygène, stimule, ouvre, provoque. Ou plutôt elle devrait. Mais les derniers grands gestes critiques, ceux de Pasolini, de Daney, ont une vingtaine ou une trentaine d'années. Aujourd'hui la critique est instrumentalisée par le marketing ..
lire >> Lire la suite de l'entretien avec Mathieu RIBOULET co-organisateur du 2e colloque Pierre Riboulet...
 
DIAPORAMAS
 
Histoire du XXème siècle
l'accélération des images
De l'invention de la BD, photo, cinéma, photojournalisme, réclame, mobilier urbain; les artistes du début du XXe siècle ont eu de plus en plus d'images à avaler. Et cette boulimie nous nourrit: faut-il avec simplisme seulement la dénoncer ? diaporama >>Voir les images support de la conférence.
 
de la trace au trait "De la trace au trait". De la première trace de main à Pech Merl au premier pas sur la lune, une volonté humaine de marquer temps et espace: voici une histoire de l'écriture au dessin qui parcourt 10 000 ans d'histoires. diaporama >>Voir les images support de la conférence.
 
Invasions et rencontres "La fuite, la rencontre, la conquête... des siècles de chocs de cultures créatifs". Les guerres, les invasions fabriquent-elles -un bien pour un mal- de la culture ? Une telle question fait voir l'histoire de la culture sous un angle vraiment différent.
diaporama >>Voir les images support de la conférence.
 
 
LE SITE A VOIR

Permettre un accès libre et croisé aux oeuvres par l'analyse est rare. Interface simple et élégante, analyses pointues et courtes et surtout, développement exponentiel. L'idée de musée critique atteste déjà de cet autre regard.

 

F. S
>>Retrouvez le Musée Critique en ligne uniquement (et son jumeau photographique)
LES BELLES ARCHIVES DE PREFIGURATIONS
 

"Le travail de tout musée est une glorification, c'est-à-dire la mise en valeur d’un objet, d’une œuvre et, par sa présentation, sa contextualisation, la création d’une renommée qui dépasse l’œuvre, lui donne une grandeur, un prestige public dont le musée récupère l’éclat.

disait-on en 2004...

 
F. S
>>Retrouvez le numéro 15 "HISTOIRE DE L'ART, HISTOIRE DES IDOLES"
 
PREFIGUR'Actions
 
COURS de HISTOIRE DE L'ART ET DES IMAGES ECRIRE L'HISTOIRE DE L’ART tome 1:
1850/1914 LE TEMPS DES COLLECTIONNEURS 13 octobre 2007 à 10h00

"Découvrir, en trois ans, la construction du 20e siècle, décennie par décennie et, dans les choix que supposent cette présentation, comment on écrit l'histoire de l'art. L'art moderne est un art de rupture, mais qui se crée sa propre référence, la découverte des images jusque l'architecture et l'urbanisme s'appuiera sur les textes qui ont cherché cette réflexion, mieux qui l'ont anticipés"

diaporama >>Renseignements 0169271414
lire >>Télécharger le programme de l'année.
 
2E COLLOQUE P.RIBOULET LES VACANCES DE LA CRITIQUE 24 octobre 2007 à 14h00

La critique des pratiques artistiques (littérature, cinéma, peinture… architecture) a-t-elle vécu, est-elle dévoyée ou se prépare-t-elle secrètement à jouer le rôle nouveau qui manque à notre époque ? Après le thème du temps, abordé en 2006, le deuxième colloque pierre-riboulet se propose de confronter l’architecture et la société dans laquelle elle œuvre autour de ce nouveau sujet.
Où en est la critique aujourd’hui, et où en sommes-nous, créateurs comme usagers, de nos rapports avec elle ? Quelle fonction remplit-elle (repérage, distinction, jugement), ou ne remplit-elle plus ? Doit-elle être laissée aux experts, confiée aux seuls journalistes, déléguée aux amateurs éclairés, réservée aux créateurs ou laissée en libre accès ? Doit-elle se réfugier dans la théorie, dans l’Histoire ? Quels rapports doit-elle entretenir avec l’innovation (trop lointaine elle la rate, trop proche elle la courtise) ?
Notre envie de réflexion est née du constat de malaise largement partagé par les créateurs et les « usagers » de la création, acteurs du monde de l’architecture comme des autres disciplines, à l’égard de la critique : comment penser la complexité grandissante du monde, et la difficulté concomitante à y déceler ce qui, dans les villes mais aussi les livres, les films, partout où naît l’acte créateur, se joue, s’affronte, parade ou s’installe, s’il faut se résigner simultanément à une certaine vacance de la critique qui, toute occupée du jugement de valeur, paraît renoncer à situer, hiérarchiser, prévoir, parier, avoir déjà fait le deuil de son objet et de sa propre pérennité ?
Pour n’être pas que tribut payé à la mode éphémère, comment la critique doit-elle se construire, et concilier l’indispensable impertinence avec le sérieux du travail de culture ?
Pour la deuxième année consécutive, nous avons invité à dialoguer architectes et non-architectes dans l’espoir de contribuer à éclairer ces questions.
Le colloque de déroulera dans l’auditorium du siège de la société Colas, réalisé par Pierre Riboulet à Boulogne-Billancourt (M° Porte-de-Saint-Cloud), le mercredi 24 octobre 2007 de 14 à 18 heures. Il sera suivi de la pose d’une plaque sur le bâtiment.

lire >>Télécharger l'affiche du colloque et le programme
 
 
obs_petite LA VILLE, le paysage qu'elle crée n'est pas qu'un lieu,
elle recèle l'énergie qui l'a conçue,
celle qui lui donne son équilibre de représentation et se maintiendra sous ses transformations.
voici le lien
 

1er FESTIVAL VILLES ET TOILES.

LA FLANERIE

Si nous vivons toujours plus nombreux en ville aujourd’hui, la ville, elle-même, nous est de plus en plus étrangère :
disparaissant du regard à force de vitesse, de familiarité ou de banalité. L’Essonne en est un exemple frappant : territoire de passage, banlieue de la banlieue, elle souffre d’un manque d’images et de représentations.
Ce premier festival propose à chacun de s'approprier un peu plus le territoire (le nord et le sud) et de (re)découvrir la ville (Brétigny, Ris-Orangis, Chamarande, Evry, Etampes) à travers des rencontres artistes-public et un dialogue arts et cinéma. Il présente des oeuvres et des écrits émergeant de ces réflexions croisées sur le paysage urbain.
Télécharger l'affiche ici

Télécharger le programme ici

"PROJET 8.8"

« Le temps de la ville interprété sur 8 toiles de 2m sur 2: 7h, 10h, 13h, 16h, 19h, 22h, 01h; 7 lieux à 7 heures de la journée qui s'enchainent, s'emmêlent et forment le tissu d'une ville. Le travail du peintre F.SENAUD photographié étape par étapes depuis juin 2006...
diaporama >>Episode 1. La totalité de "cathédrale19h" (encre, huile/toile ). 020707.
diaporama >>Episode 2. Toile7 "JulesVallès01h" à partir d'une photo d'ambiance.
diaporama >>Episode 3. Toile 6 "GareVillage22h" les contrastes de la nuit qui arrive.
diaporama >>Episode 4. Travail à l'encre et pinceau à plat de la toile 1 "EcoleMaurios07h".
diaporama >>Episode 5. Petite mise en place au crayon et encrage en gamme de gris à l'encre de la toile 2 "Facdesmétiers10h".
diaporama >>Episode 6. Esquisse partie gauche de la double toile 4/5 "EpinettesSarfati16h". Encres
diaporama >>Episode 7. Work in progress de la partie droite de la double toile 4/5 "EpinettesSarfati16h" par la talentueuse D.SUCHEYRE. Dessin à l'encre vertical et couleurs explosives pour jouer avec ce manège architectural.
PARTENAIRES
Maison de Banlieue
et de
l'Architecture
Festival de film de femmes de Créteil Ville d'Evry Musée des Années 30 Studio Declic Musée Critique de la Sorbonne
Conseil Général
Syndicat national des auteurs et diffuseurs d'images Collectif Jeune cinéma
 
Je rappelle que toutes les illustrations et textes cités sur ce site restent la propriété de leurs ayants droit légitimes. Ils seront retirés à leur demande. Toute utilisation à but commercial de matériel se trouvant sur ce site sans autorisation de leurs ayants-droit est bien entendu proscrite.
Analyse d'audience