REVUE 9

BILLOTEY. L'AMBITION CLASSIQUE

ENTRETIEN AVEC E.BREON

Billotey c'est l'homme de la tragédie, dans le théâtre de Chaillot quand on descend l'escalier, il y a une grande et belle fresque qui est son chef d'œuvre. C'est un grand bonhomme trop peu connu. On voit dans l'exposition, dans le catalogue, toutes les ébauches, le travail d'étude : c'est d'abord très abstrait et puis cela va vers la figuration


C'est curieux à cause de cet aspect décoratif, c.-à-d. simplification des formes et remplissage de couleurs, il y a un côté kitsch que l'on retrouve à cette époque. Chez Lempicka aussi


Oui il est d'un maniérisme incroyable, ce n'est pas Dupas, ce n'est pas Pougeon mais quand on regarde chaque détail c'est structuré, travaillé dans l'élémentaire. Je fais un texte dans le catalogue qui dit que Billotey, c'est un peu Gris qui maniait le vocabulaire des cubistes, le damier, les bouteilles mais pour lui, ce sont les arcs, les flèches, les toges. Billotey est resté comme un élève de Rome et ses sujets sont antiques c'est Eurydice dans un traitement moderne.

 

Je rappelle que toutes les illustrations et textes cités sur ce site restent la propriété de leurs ayants droit légitimes. Ils seront retirés à leur demande. Toute utilisation à but commercial de matériel se trouvant sur ce site sans autorisation de leurs ayants-droit est bien entendue proscrite.

REVUE 9