REVUE 9
PREFIGURATIONS COM. 9
REVUE DES ARTS FIGURATIFS Mai / Juin 2003

" Ivresse de l'Ornement "

AVEC LE MUSEE DES ANNEES 30 de BOULOGNE

E.BREON & Billotey
Bustamante
PERGOLA de la douce France

EDITO De la tendance de l'ornement a devenir envahissant, en s'accumulant à annuler tout effet, à s'autodétruire nous nous sommes demandés ceci : et si l'écueil de la peinture figurative n'était pas cette saturation d'effet, de sens, d'intention, de virtuosité ?

Dans l'optique de cette reflexion numéro 9 il nous faut penser la poésie au XVIIe au travers de l'ornement avec F. Martin, voir Venise par ce travail sur la saturation de JM Allais et même penser autrement le travail de photographie de Bustamante.

Ce numéro est aussi l'occasion de rencontres avec E. Breon, conservateur du musée des années 30, avec des artistes peu connus comme le peintre Billotey et le designer Royere, avec P.E Martin - Vivier jeune historien de l'art qui vient de publier un livre sur Royere. Et avec une vraie découverte d'histoires mêlant ornement et années 30 la seule sculpture collective réunissant Pompon, Zadkine, Saupique et autres, à voir librement en région parisienne, Prefigurations s'autoennivre...

REVUE 9

 

ANNEES 30

Les années 30 sur fond de forte implication politique (front populaire, art mural, art totalitaire) est le centre de la bataille figuration - abstraction.

Rencontre et entretien avec Emmanuel BREON, conservateur du Musée des années 30 de Boulogne mené par F.SENAUD

ROYERE

Créateur de meuble, il a tôt pensé à intégrer le motif dans la structure elle-même et par là dépassé la notion d'ornement.

P.E MARTIN-VIVIER auteur d'un récent livre sur son travail nous éclaire sur ce jeu et nous fait découvrir des pièces extraordinaires.

Entretien avec J. PILLAULT

BUSTAMANTE, FIGURATION SUPERFICIELLE

Les notions de figurations fournissent une approche passionante de l'oeuvre de JM Bustamante : elles évitent la surtinterprétation phénoménologique et ouvrir la voie à ce que nous défendons : une figuration superficielle

Bustamante

Une poétique de l'ornement : la littérature maniériste et baroque

L'ornement se pense toujours comme dépassant la réalité, le naturel. Dans la poésie du XVIIe ce dépassement devient lui même un parti pris esthétique qui imagine de se passer de toute référence. Frédéric Martin nous le décrit brillament et en toute clarté.

 

 

 

EVENEMENT

Le Musée des années 30 nous fait découvrir un parfait inconnu dont la démarche est caractéristique de cette période. Billotey tenta avec talent de concilier tradition picturale et modernité de forme. Où l'on découvre que l'idée formelle est tout aussi idéologique que le discours. C'est ça la figuration.
E.BREON
 

Réalisée en 1925 par l' architecte Lucien Woog pour l' exposition des arts décoratifs. Elle est remarquable par la collaboration de sculpteurs importants (Pompon, Zadkine, Saupique..) sur un projet commun et par cette thématique mythologique.

Elle fut remontée à Etampes en 1935 et juste avant qu'elle ne soit présentée dans un jardin pour elle nous vous proposons une petite visite !

PERGOLA de la douce France
 

 


REVUE 9