Exposition 1

 

GROS PLAN - LE NU A L'ENCRE

Jean Marc ALLAIS

" PAS DE PLACE POUR LE REPENTIR "

La spécificité de chaque technique et les difficultés qui en découlent mettent leur utilisateur dans un état d'esprit particulier.

L'encre au pinceau impose une décision et une instantanéité dans chaque acte.

 

Lorsque l'on pose une touche il faut avoir décidé du mouvement à exécuter, penser à la manière de le conduire prévoir les zones que l'on délimite.

 

 

Il n'y a pas de place pour le repentir. Chaque erreur doit être assumée non comme tel mais comme une direction prise, il faut faire avec.

L'encre permet des effets de netteté et de flou parfois lors d'un même coup de pinceau, en deux temps, de la pointe du pinceau à son talon ainsi que des recouvrements par transparence.

 

Une ombre peut être obtenue instantanément par le recouvrement de deux aires associées à des demi-teintes.

 

La séduction de l'encre réside dans cette rapidité d'exécution qui par sa fraîcheur donne à la représentation son aspect indiscutable. On peut aussi rehausser les lumières à la fin en utilisant du blanc à machine à écrire qui par la variation de matière qu'il introduit ajoute à l'effet produit.

 

Même si l'on utilise un trait de plume il faut jouer avec les frontières des aires délimitées par les coups de pinceau, les transgresser, en suivre les contours ou l'interrompre selon la nécessité. L'utilisation de toutes les combinaisons possibles crée la dynamique de la représentation.

 

L'intérêt de changer de technique ne réside pas seulement dans la découverte d'un moyen par lequel une personne, grâce aux affinités qu'elle développera, va s'exprimer, voire s'identifier à celui-ci, mais dans ce changement même, par l'exploration de chaque technique et de leurs apports croisés.

 

 

Exprimer différemment une chose, dire la même chose de plusieurs manières est un moyen de la rendre plus clairement représentable en se figurant la totalité des moyens de la représenter. Chaque technique vaut par les effets qu'elle permet. La dominer c'est en maîtriser les effets donc les provoquer et les prévoir pour les utiliser.

 

 

 

Jean Marc ALLAIS, juillet 2000