REVUE 1
Pour clore notre réflexion sur l'erotisme un poème inédit d'un certain Bernard C. anonyme:

Poème contre révolutionnaire

Pour enculer Regis Debray

 

O Changes inouïes

Aux couches regissiennes

Ah fractures hybrides

aux ampleurs parisiennes

Ah Césures torrides

aux croupes regissides

 

St John Perse (encore et toujours).
Je rappelle que toutes les illustrations et textes cités sur ce site restent la propriété de leurs ayants droit légitimes. Ils seront retirés à leur demande. Toute utilisation à but commercial de matériel se trouvant sur ce site sans autorisation de leurs ayants-droit est bien entendue proscrite.

REVUE 1