REVUE 1
Le nu a bon dos

La présence de l'élément sexuel dans l'œuvre d'art - y compris informelle - est franchement admise par Kenneth Clark, dans son incunable "Le nu" : "N'est-ce pas parce que certaines formes quasi géométriques sont des images simplifiées des formes qui nous plaisent dans le corps féminin qu'elles nous sont agréables? [...] Cette union inattendue du sexe et de la géométrie prouve que l'idée du nu est liée très profondément à nos notions les plus élémentaires d'ordre et de dessin."

Aberrant.

BRANCUSI Torse 1924

 

 

Rapprochement simpliste pour toute démonstration.

Elément d'ordre plus qu'inquiétant ! Ordre = dessin ! Rectitude ! fil à plomb ! Donc il serait la pureté, la profondeur élémentaire ! ? !

Le sexe adoucissant et assouplissant la dureté et la rigueur abstraite; humanisant.

Abstraction support de toutes les idéologies !! Si proche de la figure et cherchant absolument à s'en défaire !

BRANCUSI Torse 1909BRANCUSI Torse 1922Brancusi torse1924.

Le "Torse" de Brancusi lui semble "plus troublant et moins décent" que le Venus de Cnide

 

Andrea COTTI

 

Toute analogie avec un pubis serait fortuite. Obsédés !

Je rappelle que toutes les illustrations et textes cités sur ce site restent la propriété de leurs ayants droit légitimes. Ils seront retirés à leur demande. Toute utilisation à but commercial de matériel se trouvant sur ce site sans autorisation de leurs ayants-droit est bien entendue proscrite.

REVUE 1