REVUE 2
JARDIN
Photo Allais
Il était une fois... de beaux " hortus gardinus ", c'est-à-dire jardins enclos.

Par un de ces tours de passe-passe dont le langage fourmille, c'est gardinus qui garda le jardin !

Il mua en gart ou jart qui se métamorphosèrent à leur tour en garden (en anglais), Garten (en allemand) et jardin, tout en conservant sa définition d'endroit cultivé et clôturé.

Photo AllaisHortus se réserva l'horticulture, l'hortension et même l'ortolan, ce joli petit oiseau des jardins.

 

Le paysage a une histoire beaucoup moins simple.

C'est d'abord un tableau de peintre - idée que nous avons finalement conservée dans les formats paysage et portrait.

En effet, dans l'histoire de la peinture européenne, le traitement du paysage comme thème principal est une création de la Renaissance et doit beaucoup aux études cartographiques et à l'amplification des motifs liés aux attributs de la Vierge.

Avant la fin du XVI, il désigna couramment l'étendue de pays que l'œil peut embrasser dans son ensemble et c'est cette valeur visuelle qui l'a emporté.

Photo AllaisQuant à l'étymologie du mot paysage, elle vient de païs qui définissait l'habitant d'un même canton

et par extension le territoire de ce canton

puis un territoire tout court.

 

Le " landscape " paysage anglais a utilisé la racine irlandaise land ou lann (plaine, espace dégagé) pour fabriquer son paysage ; nous avons utilisé la même pour le mot lande.

 

 

Je rappelle que toutes les illustrations et textes cités sur ce site restent la propriété de leurs ayants droit légitimes. Ils seront retirés à leur demande. Toute utilisation à but commercial de matériel se trouvant sur ce site sans autorisation de leurs ayants-droit est bien entendue proscrite.

REVUE 2