REVUE 2
A NE PAS EN CROIRE VOS YEUX

Jean Marc ALLAIS & Franck SENAUD

Les briques sont-elles droites ou parallèles?L'illusion d'optique consiste à placer une personne devant une configuration connue mais dans un contexte tel, que toute interprétation de la situation connue n'aboutit pas à une conclusion satisfaisante pour elle.

Lignes parallèles qui semblent converger, escaliers fermés semblant monter en permanence etc…

 

Si selon l'expression consacrée nos yeux semblent abusés c'est bien plus notre cerveau qui l'est.

En effet l'œil a bien peu de rôle dans ce mécanisme et l'illusion compte bien plus sur le cerveau que sur une quelconque déformation proprement optique. Mais elle n'est qu'un cas particulier du regard. Regarder c'est percevoir et interpréter.

Nous ne percevons jamais les choses nous les interprétons, nous les regardons avec notre cerveau. quelle colonne est la plus grande?

 

"L'esprit (le cerveau en action, qui traite les données et fournit le savoir, ou information déjà stockée, permettant l'interprétation) utilise d'autres indices, il se souvient, d'objets semblables et met en jeu ce savoir.

Par exemple, il " voit " un visage à l'envers (l'œil enregistre la couleur, la forme et la texture de l'image, et les transmet à l'esprit qui interprète : " c'est un visage à l'envers "); si c'était la première fois, l'esprit serait berné et ne pourrait offrir qu'une interprétation : " c'est un visage ".

 

Mais l'esprit connaît le jeu (qui reconnaît la convention) et ce savoir lui permet d'anticiper le contraire inversé. Dans la plupart des cas, les illusions d'optique trompent doublement notre esprit.

 

spirale ou cercle?L'esprit fournit des données réelles, une configuration des éléments (lignes et formes d'égale longueur, par exemple une spirale noire parfaitement immobile, vingt sept losanges, neuf de chaque couleur, bleu, noir et blanc) ; le cerveau les interprète (comme des colonnes d'une galerie, comme des figures à deux ou à trois dimensions, comme la roue d'une voiture). neuf cubes ou seulement quatre?

C'est le premier degré de l'illusion, qui permet à l'esprit de reconnaître l'image comme rattachée à la réalité des choses connues dans le monde.

 

Mais l'esprit va plus loin, lorsqu'il puise dans sa mémoire, dans le souvenir d'objets semblables (dans d'autres images ou dans la réalité) et se lance dans de fausses hypothèses à partir des indices contenus dans l'image (la perspective de la galerie, la colonne du premier plan, la lumière sur les neuf cubes, la diagonale, dans un schéma ou une image, qui semble signifier la distance et l'éloignement etc.) l'ogive est-elle bien formée?

 

Quand la mesure ajoute une information objective, ou quand le cerveau dit à l'œil ce dont il s'agit réellement, l'esprit est ravi de reconnaître son erreur. C'est un phénomène que l'on ne peut expliquer ".

C'est au contraire là que commence l'intérêt.

 

Comparons les passages sur la surprise dans la Poétique d'Aristote, elle est soit liée à un coup de théâtre (56a,20) ou à un épisode aux limites de la vraisemblance (60a,12, 13 et 17), soit elle suppose une intervention des dieux, pourquoi ? parcequ'elle exclut toute autre explication (52a, 4 et 6) !

Et parce que " le public ne peut pas en rester à l'étonnement parcequ'il est mû par une exigence d'ordre et qu'il reconstitue toujours un enchaînement cohérent des faits (en postulant au besoin une action divine).

morceau de fromage dessous ou dessus?Le plaisir de la surprise ne doit pas transgresser l'ordre de la vraisemblance ; si l'épopée, contrairement à la tragédie, pousse la surprise jusqu'à l'irrationnel, jusqu'à l'absurde même, c'est que l'auditeur autour de sa surprise, reconstitue le tissu du vraisemblable.

A la limite " il est vraisemblable qu'il se produise de l'invraisemblable " (61b, 15), la surprise fait partie de la nature, donc de la raison.

Le vraisemblable s'institue en explorant ses propres limites ".

 

Moyens inclus dans la représentation, attirant le sujet, validés par lui.

La surprise (thaumaston) est nécessairement gratifiante parce qu'elle annonce un supplément de sens.

"La reconnaissance est un passage de l'ignorance à la connaissance "(28).

Plaisir de la reconnaissance.

Action du semblable sur le semblable.

 

Sur l'ambiguïté matière forme voir l'article de D.WURTZ dans le dossier "L'art de persuader"

Franck Senaud (debout) est-il plus grand que Jean Marc Allais (knock out) ?

Je rappelle que toutes les illustrations et textes cités sur ce site restent la propriété de leurs ayants droit légitimes. Ils seront retirés à leur demande. Toute utilisation à but commercial de matériel se trouvant sur ce site sans autorisation de leurs ayants-droit est bien entendue proscrite.

REVUE 2